9 interpellations dans le Grand Est pour blanchiment d'argent et trafic de stupéfiants

auteur : Sirpa, Gendarmerie nationale - publié le

La semaine dernière, 9 individus ont été interpellés simultanément pour blanchiment d'argent dans le cadre d'un trafic international de stupéfiants à Besançon (25), Strasbourg (67) et Annemasse (74).

Au total, 15 perquisitions ont été menées dans tout l'Est de la France, mobilisant 130 gendarmes et des maîtres-chiens spécialisés dans la recherche de billets et de stupéfiants.

Cette opération d'ampleur fait suite à une première enquête menée par les Sections de recherche (SR) de Paris et Marseille, toujours pour blanchiment d'argent issu du trafic de stupéfiants. À l’époque, deux individus avaient été interpellés à Besançon (25) lors d'une remise de 943 000 euros en liquide.

Les investigations et surveillances mises en place suite à cette première affaire, avec le concours des groupes d’observation et de surveillance (GOS) de Dijon et d’Île-de-France, permettent de mettre au jour de nombreuses transactions de cannabis et cocaïne.

C'est cette seconde enquête, pilotée cette fois par la SR de Besançon, qui va permettre les 9 interpellations. Au cours des perquisitions, 52 000 euros, du cannabis et 4 véhicules ont par ailleurs été saisis.

À l’issue des gardes à vue, six suspects sont mis en examen pour « blanchiment de fonds provenant d’un trafic de stupéfiants ». Deux d’entre eux sont écroués et quatre autres placés sous contrôle judiciaire.