Actualités

Salon des maires et des collectivités locales : les problématiques des élus au centre des préoccupations de la gendarmerie

Auteur : la lieutenante Floriane Hours - publié le
Temps de lecture: ≃4 min.
© SIRPAG - BRI M.A Saillet
Du mardi 16 au jeudi 18 novembre, s’est déroulée, au parc des expositions, porte de Versailles, à Paris, l’édition 2021 du Salon des maires et des collectivités locales. À cette occasion, la gendarmerie, présente sur l’événement, a annoncé le lancement de sa nouvelle opération #Présentspourlesélus.

Présent comme chaque année sur le Salon des maires et des collectivités locales, le ministère de l’Intérieur (Pavillon 4) associait sur son stand la gendarmerie et la police nationales, la Direction générale des étrangers en France (DGEF), l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS), la Direction de la modernisation et de l’administration territoriale (DMAT), le Service central des armes et explosifs (SCAE) et le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR).

À l’occasion de cet événement réunissant de très nombreux élus et acteurs des territoires, la gendarmerie nationale a officiellement lancé son tout nouveau plan d’action : l’opération #Présentspourlesélus. Un dispositif qui s’articule autour de trois piliers : la généralisation du DCAS (Dispositif de Consultation et d’Amélioration du Service), la revitalisation des dispositifs déjà en vigueur et la mise en œuvre de mesures nouvelles.

© SIRPAG - BRI M.A Saillet

Le DCAS : mieux comprendre pour mieux adapter

Lancé à titre expérimental dans 23 départements, le DCAS va être généralisé à tous les groupements. Son objectif est de recueillir les attentes concrètes des élus afin de mieux adapter l’action de la gendarmerie dans les territoires. Sur l’ensemble des élus qui ont déjà répondu au questionnaire, 80 % se sont déclarés satisfaits du travail de la gendarmerie.

Tandis que l’édition 2021 du salon des maires et des collectivités locales se poursuit au parc des expositions, porte de Versailles, à Paris, l'opération nationale de contact à destination des élus, baptisée #présentspourlesélus, vient officiellement d'être lancée par la gendarmerie. L'occasion de refaire un focus sur le Dispositif de consultation et d’amélioration du service (DCAS), qui a d'ores et déjà reçu un accueil très favorable des élus dans les 23 départements où il a été expérimenté cette année. Le DCAS permet, à l’aide d’un sondage, de recueillir les attentes des élus en termes de présence des forces de sécurité et de mesurer qualitativement l’empreinte au sol de la gendarmerie. Il associe ainsi, de manière plus inclusive et itérative, les élus à la construction de la manœuvre de sécurité publique.

© Sirpa gend - pôle vidéo

Renforcer la sensibilisation et la prévention pour mieux protéger

Autre pilier de #Présentspourlesélus : le renforcement de mesures déjà existantes. En effet, les élus sont, au côté des gendarmes, en première ligne face à l’insécurité et aux crises dans les territoires. En seulement trois ans, le nombre d’agressions et de menaces qu’ils ont subies a triplé, portant à 687 le nombre de ces faits répertoriés sur des élus en zone gendarmerie en 2020. Pour faire face à ce phénomène, la gendarmerie a donc lancé, depuis plus d’un an, plusieurs actions de sensibilisation et de prévention. Parmi elles, se trouvent les formations à la gestion des incivilités, élaborées par la cellule nationale de négociation du GIGN et dispensées depuis le début de l’année 2021 par les négociateurs régionaux, afin d’apprendre aux élus à désamorcer des conflits lorsqu’ils se retrouvent confrontés à une situation d’incivilités ou d’agression. À ce jour, plus de 13 000 d’entre eux ont pu bénéficier de cette méthode d’analyse baptisée M.A.I.R.E.S (Motif, Acteurs, Instant, Risques, Environnement et Solution).

Dans le domaine de la prévention, la gendarmerie propose par ailleurs des actions concrètes et renforcées sur la problématique des Violences intra-familiales (VIF) et de la lutte contre les atteintes à l’environnement. Des référents élus sont également nommés au sein des brigades afin d’établir un lien direct et une plus grande proximité entre le gendarme référent et son homologue élu, amenés à travailler conjointement sur des sujets propres à la sécurité de chaque commune. Une autre façon de faire du sur-mesure.

© SIRPAG - BRI M.A Saillet

De nouveaux outils pour les élus, par la gendarmerie

En plus du renforcement des mesures précédentes, la gendarmerie souhaite, à travers #Présentspourlesélus, mettre en place de nouveaux outils pour continuer d’aider et de protéger les élus. Pour cela, un dispositif d’alerte SMS à destination des élus va être mis en place prochainement. Il permettra aux gendarmes d’informer, dans les meilleurs délais, les élus sur les faits commis dans leur commune.

Un autre outil numérique va aussi être mis à disposition des élus et des gendarmes : l’application Gend’Élus. Conçue avec l'Association des Maires de France (AMF) et téléchargeable sur leur site Internet, cette application sera téléchargeable à compter du 1er décembre et permettra de créer un réseau sur lequel des informations concrètes pourront être diffusées à destination des maires, et par lequel ces derniers pourront contacter directement la gendarmerie sur tout type de questions.

Cette montée en puissance numérique de l’institution va aussi permettre de délocaliser la prise de plainte, en allant recueillir les déclarations des élus en mairie ou dans tout autre lieu, grâce au déploiement d’Ubiquity, des outils informatiques dont 10 000 exemplaires équipent d’ores et déjà les 3 100 brigades de France.

Autre nouveauté dans le domaine de la cybersécurité cette fois. Pour continuer à soutenir les élus sur cette thématique majeure, un outil de diagnostic simplifié, appelé I.M.M.U.N.I.T.E., a été développé par la gendarmerie, avec le soutien de l’AMF et de Cybermalveillance.gouv.fr. Des sessions de sensibilisation aux risques cyber permettent ensuite d’approfondir les résultats obtenus à ce questionnaire.

Des actions qui vont être développées sur tout le territoire pour garantir une protection sur-mesure à l’ensemble des élus des 33 000 communes situées en zone gendarmerie.

En quoi consiste l’offre de sécurité proposée par la gendarmerie dans le cadre du programme « Petites villes de demain » ?

À l’occasion de l’ouverture, ce mardi 16 novembre, de l’édition 2021 du salon des maires et des collectivités locales, au parc des expositions, porte ..

Lire la suite...