Accueil

Bilan mensuel de l’action ministérielle : le ministre de l’Intérieur souligne l’engagement des forces de sécurité intérieure

Auteur : la capitaine Marine Rabasté - publié le
Temps de lecture: ≃3 min.

Ce mardi 30 mars, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Marlène Schiappa, ministre déléguée, ont présenté le bilan de l’action ministérielle pour le mois de février. L’occasion de rappeler la mobilisation importante des forces de l’ordre dans la lutte contre les différents fléaux.

Lutte contre le terrorisme, contre les violences intrafamiliales, contre la Covid-19 ou encore contre les stupéfiants, les forces de sécurité intérieure demeurent fortement mobilisées sur l’ensemble du territoire national afin de mettre un terme à ces fléaux qui constituent de véritables menaces sécuritaires. C’est ce qu’ont tenu à souligner Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et Marlène Schiappa, ministre déléguée, lors du bilan mensuel de l’action ministérielle.

Dans les profondeurs du territoire, aux péages, dans les gares ou dans les aéroports, les services de police et de gendarmerie ont considérablement renforcé leur présence depuis le mois de novembre afin de veiller à la sécurité de la population. La menace terroriste est encore bien présente, comme l’a rappelé le ministre de l’Intérieur ce mardi, et les forces de l’ordre poursuivront leur mobilisation, notamment à l’occasion du week-end Pascal près des lieux de culte. Il en va de même concernant la lutte contre la propagation de la Covid-19. Gérald Darmanin a tenu à souligner l’engagement croissant des forces de l’ordre depuis le renforcement des directives gouvernementales ayant entraîné le reconfinement de plusieurs départements au cours des semaines précédentes. Durant ces trois derniers mois, ce sont 5,2 millions de contrôles qui ont été réalisés et 326 rassemblements festifs et clandestins qui ont été empêchés.

Face à la problématique des VIF, l’engagement des forces de l’ordre a, là encore, été affermi, poursuivant les efforts débutés lors du Grenelle des violences conjugales. Marlène Schiappa, ministre déléguée, a alors rappelé l’ensemble des dispositifs mis en place depuis un an, comme les points d’écoute et d’accueil, qui continuent d’exister, ou encore la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr, créée récemment. À travers cette dernière, ce sont 2 696 signalements qui ont été effectués auprès des services de police et de gendarmerie depuis le début de l’année. Le dispositif a par ailleurs permis l’accompagnement de près de 1 900 victimes. Enfin, au mois de février, 1 798 policiers et gendarmes ont été formés à la question de la lutte contre les VIF, portant à 75 000 le nombre d’agents formés depuis le Grenelle des violences conjugales.

Fer de lance du gouvernement, les actions de lutte contre les stupéfiants continuent de croître, permettant ainsi de dresser un bilan positif de cette dernière. Sur ce point, Gérald Darmanin a tenu à souligner le travail important de saisie réalisé par les services de police et de gendarmerie. Au mois de février, plus de 6,3 tonnes de cannabis et presque une tonne de cocaïne ont en effet été saisies, soit une augmentation de plus de 27 % par rapport au mois précédent. Le nombre d’Amendes forfaitaires délictuelles (AFM) dressées continue lui aussi d’augmenter, témoignant de la présence accrue de ce fléau sur le territoire national.

À l’occasion de ce bilan, Gérald Darmanin est enfin revenu sur les opérations « Point de deal », qui ont été multipliées par trois depuis la dernière conférence de presse, portant leur nombre à 1 067 pour le mois de février. Ces dernières ont contribué à l’interpellation de 1 088 individus et à la saisie de plus de 2 tonnes de cannabis, 138 armes et 3 millions d’euros d’avoirs criminels.

Depuis début mars, une plateforme permettant à chaque citoyen de s’impliquer dans le combat contre la drogue en signalant à la gendarmerie et à la police un point de deal près de chez soi est par ailleurs effective et a déjà donné lieu à plus de 2 500 signalements.