Actualités

Rétrospective 2021 : le gendarme au côté de la population

Auteur : capitaine Marine Rabasté - publié le
Temps de lecture: ≃5 min.
© DICOM - J. Groisard

Entrer dans une nouvelle année est souvent l’occasion de faire le bilan de celle venant de s’écouler. Pour les gendarmes, engagement et mobilisation ont été les maîtres-mots de 2021. Retour sur leur action, au profit de la population.

Le gendarme répond présent. C’est de cette manière qu’on pourrait décrire l’action de la gendarmerie en 2021. Les multiples missions réalisées par les gendarmes dans toute la France ont toutes un point commun : être au service de la population. Qu’ils protègent, préviennent, enquêtent ou encore innovent, les gendarmes œuvrent pour la sécurité de tous les citoyens, en tout temps et en tout lieu, leur proposant ainsi des offres de services adaptées à leurs besoins.

Protéger

Chaque jour, les gendarmes assurent la sécurité de la population, en exerçant une présence dissuasive et répressive, lorsque cela est nécessaire. En hiver comme en été, des dispositifs de protection des populations ont été mis en œuvre, renforçant les effectifs dans les zones de forte affluence. La crise COVID ayant malheureusement perduré en 2021, les gendarmes ont également continué leur mobilisation pour veiller au respect des règles sanitaires en vigueur.

Érigée au rang de priorité, la lutte contre les violences intra-familiales a par ailleurs été au cœur de l’action poursuivie par l’institution. Au niveau national comme local, des initiatives se sont développées et de nouveaux dispositifs ont été mis en œuvre. Le 1er septembre 2021, une référente nationale a même été nommée. D’autres causes sont aussi venues guider l’action des gendarmes, comme la lutte contre les discriminations et l’homophobie, qui a donné lieu à la signature de plusieurs conventions et à l’enrichissement du réseau égalité-diversité. De manière générale, les écoles ont développé leurs formations pour préparer les jeunes gendarmes à ces problématiques, afin qu’il y soit répondu au mieux sur le terrain.

Prévenir

L’action des gendarmes passe également par la prévention des risques. Plusieurs dispositifs ont ainsi été mis en œuvre pour répondre aux différentes problématiques rencontrées par les élus des collectivités territoriales : signature d’une convention avec Panneau Pocket, formations à la gestion des conflits, création de l’application Gend’Élus… De manière générale, l’ensemble des moyens et technicités dont dispose la gendarmerie (référents sûreté, enquêteurs en nouvelles technologies, négociateurs…) ont été mis à la disposition des particuliers comme des professionnels pour leur permettre d’être sensibilisés aux risques qu’ils risquent de rencontrer. Les plus jeunes n’ont pas été exclus de ces opérations de prévention : dans les écoles, les Maisons de protection des familles (MPF) ont multiplié les interventions afin de les sensibiliser aux problématiques de harcèlement et de violences.

Intervenir et maintenir l’ordre

Des unités territoriales aux unités spécialisées, tous les gendarmes sont amenés à intervenir pour faire cesser une infraction ou rétablir l’ordre public. Pour renforcer la sécurité des militaires et la protection de la population, la densification des Pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) débutera en 2022.

2021 aura par ailleurs été marquée par des traques d’ampleur, notamment celle des Cévennes au mois de mai, qui avait nécessité, pendant plusieurs jours, l’engagement de centaines de militaires de toutes unités confondues. Côté ordre public, la Zone illégalement occupée (ZIO) du Carnet a fait l’objet d’une évacuation en mars, et plusieurs rave-parties ont mobilisé les forces de gendarmerie, et ce dès le début de l’année à Lieuron, en Bretagne.

Secourir

Sur l’ensemble du territoire, des centaines de gendarmes départementaux, mobiles et d’unités spécialisées ont été engagés pour procéder aux recherches de personnes disparues.

En montagne, les gendarmes des Pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM) ont multiplié les actions de secours, comme en janvier, où ils sauvaient un homme enseveli à la suite d’une avalanche, ou encore deux randonneurs ayant chuté dans une crevasse. Les incidents climatiques ont également engendré une forte mobilisation des gendarmes, qui sont venus en aide à la population, tant pour son évacuation que son ravitaillement. Ce fut le cas en Guadeloupe, en février dernier, lors des inondations causées par un fort épisode pluvieux.

Enquêter

Voleurs, trafiquants, faussaires, agresseurs… difficile d’échapper aux gendarmes en 2021 ! L’activité judiciaire a été soutenue tout au long de l’année. Sur le terrain ou dans le milieu cyber, les enquêteurs de toute la France ont œuvré pour mettre fin aux agissements de bandes organisées ou d’individus seuls. Et afin de renforcer les cyber investigations, un Commandement de la gendarmerie dans le cyberespace (COMCYBERGEND) a été créé et présenté lors du Forum international de la cybersécurité (FIC) 2021.

De nombreuses belles enquêtes ont alors pu être résolues dans tous les domaines. La lutte contre les stupéfiants a notamment fait l’objet d’une vigilance constante et de nombreux produits ont été saisis, en métropole comme en outre mer.

Innover

En 2021, la gendarmerie a poursuivi sa stratégie de transformation, pour faciliter le quotidien du gendarme et améliorer son service à la population. Lors du salon Milipol et des rencontres AGIR, les innovations étaient au cœur des présentations de la gendarmerie. Des imprimantes 3D ont également été livrées dans les unités, afin d’élargir les capacités de prototypages rapides. Du côté de la police scientifique, le RapidHit a été déployé en fin d’année, permettant ainsi de réaliser des analyses ADN rapidement sur le terrain. Des exemples parmi tant d’autres ! Car la gendarmerie n’a pas terminé son processus d’innovation et bien d’autres projets ont vu le jour ou sont encore en cours de développement.

Soutenir et se souvenir

Tout au long de l’année, les gendarmes se sont mobilisés pour soutenir des causes et mener des actions solidaires. Courses, événements sportifs ou encore concerts ont été organisés en soutien aux gendarmes blessés ou décédés et à leur famille. Le point d’orgue ayant été le 14 juillet, avec l’hommage appuyé rendu aux héros du quotidien.

L’Institution a par ailleurs célébré les 100 ans d’une de ses principales composantes : la gendarmerie mobile. L’occasion de se souvenir d’un siècle d’histoire, au cours duquel les évolutions ont été nombreuses et ont permis d’adapter l’action des gendarmes à la population.